La mise en page du site vous semble bizarre ? Découvrez pourquoi en cliquant ici.

Logo du CAMO pour personnes handicapées

La compétence au-delà de la différence

logo du CAMO adapté pour l'imprimé
Travailleur ayant une déficience auditive, signant le mot « travail »
Mme Denis de l'Office municipal d'habitation de Montréal.
Plage tactile (afficheur braille) pour usage de l'ordinateur (déficience visuelle).
Vous êtes ici : Accueil > Documentation > Publications> Vol.3 no.2 - Avril 2004

Documentation : Publications

Vol. 3 no. 2 - Avril 2004

Mot de la présidente

Monique Richard, présidente du CAMO pour personnes handicapées.

La Charte...l'accès à l'égalité...qu'en est-il?

La Charte québécoise des droits et libertés a 25 ans. Cet instrument juridique, porteur d'espoir pour éliminer les discriminations et promouvoir l'égalité entre les personnes, n'aura pas eu tous les effets escomptés pour les personnes handicapées du Québec : l'accès à l'emploi demeure toujours un défi de taille.

En effet, malgré toutes les représentations politiques, les plans d'embauche inscrits dans la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées ont été peu ou mal appliqués. Maître d'oeuvre de l'application de cette loi et premier employeur du Québec, le gouvernement a aussi failli dans sa tâche d'utiliser ces plans pour ouvrir, de manière significative, la fonction publique aux personnes handicapées du Québec.

Plus encore, la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans les organismes publics, en vigueur depuis 2001, exclut les personnes handicapées, et ce, malgré de fortes représentations en commission parlemen-taire.

Aujourd'hui, force est de constater que, sans une volonté politique affirmée et sans des efforts soutenus, la progression des personnes handicapées sur le marché du travail restera une course à obstacles dont les résultats sont indignes d'une société comme la nôtre.

Contrairement à l'idée préconçue, le droit au travail n'est pas inscrit dans la Charte. Certes, il y a des articles qui prévoient certains aspects de l'accès à l'emploi, mais le droit de toute personne d'avoir la possibilité de gagner sa vie par un travail librement choisi, accepté et appuyé par des mesures appropriées, reste à conquérir. Cette bataille doit être menée avec vigueur car il y va de la dignité des personnes, de leur sécurité et de leur bien-être.

Et, pour ce faire, il nous faudra, avec d'autres organismes, militer afin que la Charte québécoise soit révisée dans le sens d'y inscrire les éléments permettant enfin l'exercice effectif du droit au travail pour toutes les personnes handicapées du Québec.

Ce changement nous concerne tous et nous en sommes tous responsables. Le CAMO, par son intervention, son action et ses avis, sera toujours un intervenant privilégié qui devra soulever les questions, alimenter les débats, faire des propositions et, sur la base du partenariat qui le constitue, être actif sur le terrain tant au niveau national que dans toutes les régions du Québec. La collaboration des associations et regroupements d'associations de personnes handicapées, du mouvement syndical, des entreprises et associations d'entreprises ainsi que des organismes et ministères concernés est essentielle.

C'est ensemble que nous pourrons obtenir les modifications à la Charte québécoise qui nous permettront réellement l'accès à l'égalité en emploi pour les personnes handicapées du Québec.

Monique Richard, présidente
CAMO pour personnes handicapées

Remonter

Nicole René, coordonnatrice du CAMO pour personnes handicapées.

Rendez-vous 2004-2005

Prendre la barre du CAMO pour personnes handicapées a été et demeure pour moi tout un défi. Comme le soulignait Carole Foisy en me présentant dans l'édition de janvier dernier, les défis de taille, je les relève. C'est avec enthousiasme et en toute connaissance de cause que je me suis investie depuis trois mois dans cette organisation qui, pour moi, est en soi un partenaire pour l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées.

Mes premières découvertes sont issues du regard que j'ai porté sur l'environnement interne de l'organisation. J'y ai côtoyé des personnes généreuses et dévouées qui n'ont pas hésité à mettre la main à la pâte pour, d'une part, me faire connaître les particularités de leur milieu et, d'autre part, permettre la réalisation des mandats découlants de l'entente-cadre qui lie le CAMO à Emploi-Québec.

À cet égard, la poursuite des travaux sur des sujets tout aussi variés que le diagnostic de la main-d'oeuvre, les nouvelles technologies de l'information et des communications, la formation professionnelle et technique et l'apprentissage en milieu de travail pour ne nommer que ceux-là, a permis le dépôt, au conseil d'administration du 26 mars dernier, de trois avis :

  • Le gouvernement en ligne : conditions pour un réseau québécois de services électroniques publics accessibles aux personnes handicapées;
  • Promotion de la formation professionnelle et technique (FPT) auprès des personnes handicapées - Propositions du CAMO pour personnes handicapées;
  • L'accès des travailleuses et travailleurs handicapés au programme d'apprentissage en milieu de travail (PAMT) - Avis du CAMO pour personnes handicapées.

Ces documents sont disponibles pour consultation, soit sur le site Internet du CAMO ou en communiquant avec nous.

Quant au diagnostic, vous constaterez son évolution en prenant connaissance de l'article de Frank Bouchard. De plus, le dossier de la Stratégie Jeunesse a été enrichi du document suivant : Enquête sur l'emploi d'été pour étudiantes et étudiants ayant des limitations fonctionnelles - Résultats de l'enquête et recommandations.

Ensemble, nous avons donc consacré temps et énergie pour faire en sorte que la réalisation de ces activités contribue à remplir la mission et les objectifs fixés par l'organisation. C'est sous l'impulsion de cette énergie que nous abordons la prochaine année, notamment dans la poursuite de la consolidation amorcée au terme de l'année 2002-2003.

C'est en se tournant résolument vers l'avenir que cette consolidation permettra la mise en place des bases solides d'une organisation efficace et responsable. Cet avenir sera fructueux en autant que nous aurons pris la précaution de bien évaluer nos pratiques et actions passées pour en conserver la richesse qui s'y trouve. Cette richesse sera le ciment sur lequel reposera, entre autres, la prochaine planification stratégique.

Les travaux entourant cet exercice de planification sont définitivement prévus pour les premiers mois de l'année. C'est en misant sur la force du partenariat et en s'assurant de la disponibilité des gens concernés par la place des personnes handicapées en emploi que seront envisagées les différentes étapes permettant la production de la planification stratégique 2004-2008. En plus de produire ce guide d'action pour les prochaines années, cet outil qu'est la planification servira de référence permettant à toutes et à tous de prendre assise sur ce qui fait l'originalité du CAMO : sa mission. Cette dernière se définit comme suit :

  • la mission du Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre pour personnes handicapées consiste à l'élaboration et la mise en oeuvre, en étroite collaboration avec les associations et les regroupements d'associations de personnes handicapées, le mouvement syndical, les entreprises et les associations d'entreprises ainsi que les organismes et ministères concernés, d'une stratégie d'intervention pour favoriser l'accès au marché du travail et assurer le maintien en emploi des personnes handicapées.

C'est donc une invitation aux personnes concernées par la formation, l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées à nous faire connaître leurs préoccupations afin que cette planification soit un outil reflétant la réalité des personnes face à l'emploi, tout en dégageant les priorités sur lesquelles il est nécessaire de porter attention.

Nicole René, coordonnatrice
Formation et développement de l'emploi

Remonter

Sylvie Bédard, coordonnatrice du Fonds d'intégration au travail des personnes handicapées.

Carte postale de l'Abitibi-Témiscamingue

Dernièrement, je me suis rendue en Abitibi-Témiscamingue, point de départ d'une tournée provinciale des différents projets auxquels collabore le Fonds d'intégration du CAMO pour personnes handicapées. J'y ai rencontré des partenaires des plus généreux et engagés dans la mission qui nous anime toutes et tous, soit l'intégration en emploi des personnes handicapées.

Que de beaux projets! Certains sont en cours et d'autres sont à venir, tous aussi intéressants les uns que les autres.

Nos rencontres ont permis, entre autres, d'échanger sur les facteurs de réussite d'un parcours d'intégration en emploi des personnes handicapées. J'ai entendu plusieurs témoignages touchants dont celui d'une participante à une table de concertation sur l'impact global d'une expérience de travail dans la vie d'une personne handicapée. En effet, ce stage en emploi a favorisé l'émergence du potentiel des participants.

De plus, on a constaté que le milieu d'appartenance des participants est passé du milieu social occupationnel au milieu de travail.

Voilà que le travail des partenaires prend tout son sens! Quelle belle réussite!

Réussite qui ne serait réalisable sans la contribution de tous les partenaires. C'est pourquoi, l'équipe du Fonds d'intégration tient à remercier chaleureusement l'ensemble de ses partenaires (SSMO, employeurs, commissions scolaires, centres de réadaptation, OPHQ, Emploi-Québec) de leur étroite collaboration.

Comme le Bulletin réserve un espace aux partenaires, je vous invite à partager avec nous vos succès, expériences et autres.

En terminant, n'hésitez pas à communiquer avec nous pour obtenir toute information supplémentaire sur les possibilités qu'offre le Fonds d'intégration.

Sylvie Bédard, coordonnatrice

Fonds d'intégration au travail des personnes handicapées

Remonter

Frank Bouchard, conseiller à la formation et au développement de l'emploi.

Le point sur le diagnostic de main-d'oeuvre

Les travaux pour la réalisation du diagnostic provincial sur la situation de la main-d'oeuvre handicapée en regard de la formation et de l'emploi vont bon train. L'importante phase de consultation régionale, sous forme de groupes de discussion, a pris fin à la mi-mars. Ces consultations constituent un élément central pour la collecte de l'information qui servira à élaborer le diagnostic. Ce dernier devrait être présenté en mai, au lieu de la mi-mars, comme précédemment annoncé. Ce report s'explique par l'ajout de quelques rencontres, le CAMO ayant le souci de rejoindre et de consulter le plus grand nombre d'organisations et de personnes.

Les consultations régionales ont eu lieu dans 16 régions administratives du Québec en février et mars : à Baie-Comeau (pour la Côte-Nord); à Drummondville (pour les régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie); à Gaspé (pour la région de la Gaspésie / Îles-de-la-Madeleine); à Laval; à Montréal; à Québec (pour les régions de la Capitale Nationale et Chaudière-Appalaches); à Rimouski (pour la région du Bas-Saint-Laurent); à Terrebonne (pour les régions de Lanaudière et Laurentides); à Rouyn-Noranda (pour la région de l'Abitibi-Témisacamingue); à Saint-Hyacinthe (pour les régions de l'Estrie et de la Montérégie) et à Ville de Saguenay (pour le Saguenay / Lac-Saint-Jean). Plus de 140 organisations ont été invitées à participer à l'une ou l'autre de ces rencontres. Plus d'une centaine de personnes ont participé aux différents groupes de discussion, une participation que l'on peut certes qualifier de fort positive. De manière générale, la nature des échanges a été également pertinente et riche en contenu de qualité. La participation aux rencontres des acteurs directement présents sur le terrain, au fait des différentes problématiques liées à la formation et à l'emploi des personnes handicapées, a permis d'assurer cette qualité de contenu.

Tout ce contenu, appuyé par les éléments que l'on retrouve dans différentes études et recherches pertinentes au diagnostic, devrait permettre la réalisation d'un diagnostic solide et crédible, dans les limites de l'exercice bien sûr. Comme il s'agit d'un diagnostic provincial, il est possible que certaines problématiques spécifiques à une région ou à une déficience puissent être moins mises en évidence dans le rapport final. Néanmoins, le CAMO espère présenter une recherche qui permettra de faire le point sur la situation actuelle tout en suggérant des pistes d'action nouvelles.

Rappelons en terminant que la réalisation de ce diagnostic est rendue possible grâce à une aide financière de la Direction générale adjointe à l'intervention sectorielle (DGAIS) d'Emploi-Québec. Pour mener à bien les travaux de réalisation du diagnostic, le CAMO a fait appel à l'expertise de la firme Sogémap inc.

Pour avoir davantage de détails concernant le diagnostic, vous pouvez consulter le précédent Bulletin des partenaires du CAMO pour personnes handicapées disponible sur notre site Web ou me contacter.

Frank Bouchard, conseiller
Formation et développement de l'emploi

Remonter

Carole Foisy, chef d'équipe et conseillère à la formation et au développement de l'emploi.

Quand l'année commence en avril

Le plan d'action

2004-2005

Tout comme bon nombre d'organismes, l'année au CAMO commence en avril. En prévision du temps doux, le conseil d'administration a adopté le 2 février dernier le plan d'action 2004-2005 de l'organisation, secteur Formation et développement de l'emploi (FDE).

Comme nous en parlions dans le dernier numéro, le CAMO est actuellement en période de restructuration. Ainsi, le CAMO initiera ses travaux annuels sous l'angle de la consolidation de ses opérations, la consolidation de ses actions en lien avec ses mandats et la mise en chantier des valeurs sûres, comme le souligne Nicole René dans son article.

L'année 2004-2005 s'ouvre d'abord sur des travaux qui marqueront l'avenir : l'élaboration de la planification stratégique dont les travaux se concentreront au cours des six premiers mois.

Le diagnostic de main-d'oeuvre dont il est question dans l'article de Frank Bouchard sera diffusé en mai. Le CAMO prévoit inviter ses partenaires régionaux (tables régionales) à une rencontre nationale pour échanger sur l'état de situation que dressera ce diagnostic.

Le rapport sur le travail adapté aura finalement une suite : un plan d'action sur le travail adapté incluant la question de la sensibilisation des entreprises à l'embauche des personnes handicapées.

Le CAMO se rapprochera des comités sectoriels afin de développer avec eux une stratégie d'intervention visant à sensibiliser les milieux de travail.

La situation des femmes handicapées demeure préoccupante et le CAMO compte s'y pencher.

Le CAMO porte un regard particulier sur la réalité des jeunes depuis quatre ans. La situation des jeunes commande que nous poursuivions dans cette veine. À partir du bilan de ses interventions dans le cadre de sa Stratégie Jeunesse, le CAMO déterminera les activités à venir.

De la même manière, le CAMO porte un regard sur les nouvelles technologies de l'information et des communications et les questions d'accessibilité depuis plusieurs années puisqu'elles sont omniprésentes dans le monde du travail et le domaine de la formation. À partir du bilan de nos interventions dans ce secteur, le CAMO maintiendra son apport au dossier en en redéfinissant les limites. De plus, toujours dans ce secteur, nous apporterons notre collaboration à deux projets : un sur le télétravail et les personnes handicapées dont les promoteurs sont deux groupes de recherche et un autre visant à mettre sur pied une communauté d'apprentissage adaptée avec l'Alliance québécoise des regroupements régionaux pour l'intégration des personnes handicapées (AQRIPH) et dont le promoteur est Communautique. Ces deux projets verront le jour si les promoteurs obtiennent le financement requis.

Dans le cadre de son rôle aviseur auprès d'Emploi-Québec et des décideurs gouvernementaux, le CAMO rédigera un avis général sur la question de l'intégration et du maintien en emploi des personnes handicapées. Cet avis couvrira tous les aspects liés à cette thématique. Il servira de base aux interventions futures du CAMO auprès des décideurs.

De plus, le CAMO diffusera les avis produits récemment et en rédigera de nouveaux concernant des thèmes d'actualité qui touchent l'inclusion des personnes handicapées au marché du travail. Les avis suivants sont à l'ordre du jour :

  • le programme d'apprentissage en milieu de travail (diffusion et suivi);
  • l'avis sur les nouvelles technologies de l'information et des communications (NTIC) en lien avec le gouvernement en ligne (diffusion et suivi);
  • l'orientation professionnelle;
  • les mesures, services et outils qui permettent d'adapter la formation professionnelle et technique;
  • le projet de révision de la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées;
  • le plan d'action gouvernemental sur la lutte contre la pauvreté;
  • la révision du programme Contrat d'intégration au travail (CIT).

Dans le cadre du suivi à la Stratégie d'intégration des personnes handicapées à la Politique active du marché du travail, nous participons au comité de formation du personnel du réseau d'Emploi-Québec. Le CAMO contribuera donc à la formation du personnel de ce réseau en suggérant des activités et en fournissant des outils, des références et de la documentation.

Le CAMO a développé plusieurs outils d'information et de sensibilisation. Parmi ceux-ci, Cible : Emploi qui est intégré à son site Web et qui sera amélioré. Une seconde étape de promotion suivra.

Nous aurons aussi à notre actif une nouvelle publication : un document de sensibilisation sur la formation professionnelle et technique adaptée.

En terminant, mentionnons que l'année se déroulera sous le signe de la consolidation du partenariat dont la première étape sera de se rapprocher de nos partenaires régionaux et nationaux. À ce titre, le CAMO entreprendra une tournée qui l'amènera dans toutes les régions du Québec. En 2004-2005, il est prévu de visiter les partenaires d'au moins cinq régions.

En espérant donc vous revoir sous peu!

Carole Foisy, chef d'équipe et conseillère
Formation et développement de l'emploi

Remonter

Éric Daigle, technicien aux communications.

Le coin des régions

Le Bulletin réserve cet espace à ses partenaires désirant faire connaître leurs projets ou initiatives en ce qui a trait à l'intégration et au maintien en emploi des personnes handicapées. Je vous invite donc à me contacter pour être du prochain numéro en juin.

Éric Daigle, technicien aux communications

Les Prix Denis Lazure
Une reconnaissance aux employeurs de la Montérégie

Pour la première fois en Montérégie, un regroupement d'intervenants et d'acteurs concernés par la problématique d'intégration en emploi des personnes handicapées a mis en place un événement visant la reconnaissance des employeurs qui ont au sein de leur entreprise des employés ayant des incapacités et des travailleurs autonomes ayant une limitation fonctionnelle. Cet événement, les Prix Denis Lazure, se déroule sous la présidence d'honneur de M. Jean-Guy Leblanc, directeur régional d'Emploi-Québec Montérégie.

Le dévoilement des lauréats aura lieu le lundi 31 mai prochain lors d'un 5 à 7. À cette occasion, deux invités d'honneur prendront également la parole, soit le Dr Denis Lazure et M. Norbert Rodrigue, président de l'Office des personnes handicapées du Québec.

Pour plus de détails contactez Mme Manon Payeur du SDEM/SEMO Montérégie au (450) 646-1595 ou 1 800 646-6096, poste 242. Vous pouvez également consulter le http://www.sdem-semo.org/intro_emplpart.asp.

Une formation en horticulture pour 22 jeunes ayant une limitation

Présenté le 5 février dernier lors de la 11e édition de la Semaine horticole, ce projet de formation en horticulture, d'intégration et de maintien en emploi vise les jeunes ayant des troubles d'apprentissage, des limitations physiques ou intellectuelles. En plus de permettre à ces jeunes une formation qualifiante et transférable, ce projet est une réponse au besoin de main-d'oeuvre du secteur horticole.

Après avoir suivi une formation de 14 semaines en milieu scolaire, 22 jeunes combinent actuellement leurs études et le travail en effectuant un stage dans différentes entreprises horticoles, et ce, jusqu'au 21 mai prochain. Par la suite, cinq semaines sont prévues pour effectuer le suivi et le maintien en emploi de ces jeunes dans un emploi régulier.

Ayant comme principal partenaire financier le Fonds d'intégration au travail des personnes handicapées, un programme du ministère du Développement social du Canada, ce projet est le résultat d'une étroite collaboration entre plusieurs partenaires dont les commissions scolaires de Saint-Hyacinthe et de la Vallée-des-Tisserands, le Service de développement de l'employabilité de la Montérégie, le CAMO pour personnes handicapées, l'Institut québécois des ressources humaines en horticulture, l'Office des personnes handicapées du Québec et le Groupement des associations de personnes handicapées de Richelieu-Yamaska.

Pour plus de détails sur ce projet, contactez Mme Michelle Perrault de l'Institut québécois des ressources humaines en horticulture au (450) 679-8810.

Plateforme québécoise de
l'Internet citoyen!

La Plateforme québécoise de l'Internet citoyen est une initiative de Communautique visant à encourager l'appropriation des technologies de l'information et de la communication (TIC) par le milieu communautaire. Le but de cette plateforme est de fournir des solutions pour combler le fossé numérique et développer un accès universel aux TIC afin de soutenir la participation à la société et renforcer la citoyenneté. Plusieurs partenaires ont participé à l'élaboration de cette plateforme, dont le CAMO pour personnes handicapées, qui y a fait inscrire les besoins des personnes handicapées.

Pour faire connaître cette plateforme, Communautique a réalisé une tournée de consultation en 2001, visitant Trois-Rivières, Québec et Montréal. Ce printemps, la tournée se poursuivra dans les cinq régions suivantes : Abitibi-Témiscamingue, Bas-Saint-Laurent, Estrie, Outaouais et Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le point culminant de cette tournée sera le dépôt de la plateforme au gouvernement du Québec.

Pour en savoir davantage et appuyer la Plateforme québécoise de l'Internet citoyen, cliquez sur le lien suivant : http://www.communautique.qc.ca/ docomtiq/appui.php. Pour connaître les dates où la tournée s'arrêtera dans votre région, communiquez avec Mme Ariane Pelletier au 1 877 ou (514) 948-6644, poste 222.

Remonter

En bref

Gouvernement en ligne

Le 24 février dernier, le CAMO déposait à Monsieur Henri-François Gautrin, député de Verdun, adjoint parlementaire au premier ministre et responsable du gouvernement en ligne, l'avis Le gouvernement en ligne : conditions pour un réseau québécois de services électroniques publics accessibles aux personnes handicapées. L'objectif de cet avis est de s'assurer que le gouvernement du Québec tienne compte des besoins des personnes handicapées dans le cadre du développement de services publics en ligne, et ce, dès la phase de conception du projet. Les recommandations contenues dans cet avis visent, entre autres, à faire reconnaître les effets de la fracture numérique associée au handicap, à adopter et à intégrer des normes d'accessibilité dans l'ensemble de l'infrastructure électronique gouvernementale, à adopter des obligations en matière d'approvisionnement de technologies et de contenu accessible et, enfin, à élaborer et implanter un plan d'action concerté afin d'assurer l'atteinte de ces objectifs.

Monsieur Gautrin s'est montré réceptif aux propos défendus par Mme Catherine Roy, auteure de l'avis. Il n'en était pas à son premier contact avec le dossier des personnes handicapées dans le cadre de ses travaux; en effet, le CAMO était le deuxième groupe à présenter les préoccupations soulevées par un projet de cette envergure sur le quotidien des personnes handicapées.

Malgré l'ampleur du projet, Monsieur Gautrin prévoyait produire une première version de ses travaux fin mars début avril dans le but de déposer, dès l'automne, un projet de Loi à la chambre des communes. L'implantation d'un réel gouvernement en ligne devra se faire étape par étape et la fin des travaux est envisagée pour 2007-2008. Pour bien réaliser les différentes phases d'implantation, le gouvernement devra compter sur la participation de différents partenaires à des comités aviseurs. À cet égard, il est intéressé à ce que le CAMO puisse faire partie de tels comités.

Fort de son engagement dans le champ des nouvelles technologies de l'information et des communications au cours des quatre dernières années, le CAMO suivra de près l'évolution des travaux du gouvernement.

Embaucher des personnes handicapées... Passez à l'action!

À surveiller, au cours des prochaines semaines, la sortie du cédérom Embaucher des personnes handicapées... Passez à l'action! du CAMO. Cet outil se veut un complément à l'information contenue dans la brochure Les mesures d'accommodement professionnel - Des solutions qui font la différence produite par le CAMO. Par cette initiative, le CAMO souhaite inciter les petites et moyennes entreprises à faire davantage appel aux services des personnes handicapées en donnant quelques exemples concrets de mesures d'accommodement simples et peu coûteuses et en invitant les employeurs à contacter directement les bonnes ressources.

Changements majeurs sur le site Web du
CAMO

Carte de visite du CAMO, le www.camo.qc.ca arborera sous peu une toute nouvelle facture : nouvelle présentation graphique, arborescence rendant la navigation et la recherche d'information plus facile, etc. La toute nouvelle section En Bref sera la vitrine des nouvelles, projets et informations concernant les personnes handicapées. Inutile de dire que les activités des partenaires du CAMO y seront à l'honneur et ces derniers seront invités à profiter pleinement de cet espace.

Formation : L'accès à Internet pour les personnes handicapées

Sur le Web, l'accessibilité est un enjeu important pour les personnes handicapées. Découvrez qui sont ces personnes, quels sont les obstacles qu'elles rencontrent, comment elles naviguent sur Internet et comment vous pouvez les aider à profiter pleinement des technologies de l'information. Vous pourrez augmenter l'efficacité de votre site en le rendant accessible aux personnes handicapées. Cette formation sera donnée par Jean-Marie D'Amour, formateur en communication adaptée. Monsieur d'Amour s'est spécialisé dans le domaine de l'accessibilité du Web et participe activement à la définition et à la diffusion des normes internationales dans ce domaine.

La formation aura lieu le mardi 20 avril 2004, de 9 h à 16 h, au Centre St-Pierre à Montréal. Le coût de la formation est de 100 $ plus 20 $ pour les frais d'inscription. Pour vous inscrire, cliquez sur le lien suivant : http://www.centrestpierre.cam.org/ cadre_coordonnee.html.

Les États généraux de l'AQRIPH

L'Alliance Québécoise des Regroupements régionaux pour l'Intégration des Personnes Handicapées tenait des États généraux les 30 et 31 mars dernier. Le but de cet événement était de faire le point sur l'inclusion des personnes handicapées au Québec et d'identifier, à travers des échanges sur différents thèmes, les orientations, les stratégies et les moyens à prendre pour résoudre les problèmes rencontrés. Le CAMO pour personnes handicapées, ayant participé à quelques ateliers, vous tiendra informés des résultats de ces rencontres lors d'un prochain numéro. C'est à suivre...

Invitation

Du 1er au 7 juin 2004 se déroulera la Semaine québécoise des personnes handicapées. Plusieurs organisations profitent de cette occasion pour inviter les gens à mieux comprendre le quotidien des personnes handicapées, leurs projets, leurs aspirations. D'année en année, les partenaires de la Semaine sont de plus en plus inventifs. Cette année, le CAMO souhaite connaître vos initiatives, particulièrement celles ayant pour thème l'éducation, la formation et l'emploi. Nous croyons que ces activités doivent être connues et qu'elles constituent des exemples pour d'autres. Veuillez donc nous faire connaître vos bonnes idées en communiquant avec Carole Foisy.

À l'agenda

3 au 9 mai

Semaine nationale de la santé mentale

7 mai 2004

Journée provinciale des Mouvements Personne D'Abord

Information : 1 877 475-1617
1er au 7 juin

Semaine québécoise des personnes handicapées (SQPH)

La date de tombée pour le prochain Bulletin est le 11 juin 2004.

CAMO pour personnes handicapées

Le Bulletin
Révision de textes, correction, mise en page et diffusion :

Éric Daigle, Élaine Durocher, Diane Turgeon

1030, rue Cherrier, bureau 404
Montréal (Québec) H2L 1H9
Téléphone : (514) 522-3310
Sans frais : 1 888 522-3310
Télécopieur : (514) 522-4708
Téléscripteur : (514) 522-5425
Courriel : camo@camo.qc.ca
Site Internet : www.camo.qc.ca
ISSN 1710-5315

Le Bulletin version braille, sur cassette ou en gros caractères est disponible sur demande.

Le Bulletin est réalisé grâce à l'aide financière d'Emploi-Québec.

Le CAMO gère également, au Québec, les mesures du Fonds d'intégration au travail des personnes handicapées, un programme du ministère du Développement social du Canada.

Remonter

M. Pominville, journalier chez Geneka Biotechnologie.

Ajuster la taille du texte (2)

  • Redimensionner le texte à 75%
  • Redimensionner le texte à 90%
  • Redimensionner le texte à 100%
  • Redimensionner le texte à 115%
  • Redimensionner le texte à 125%
Capsules LSQ (langue des signes québécoise) Offres d'emploi de nos partenaires

Votre navigation

La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du
Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées.

Commission des partenaires du marché du travail.

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.