La mise en page du site vous semble bizarre ? Découvrez pourquoi en cliquant ici.

Logo du CAMO pour personnes handicapées

La compétence au-delà de la différence

logo du CAMO adapté pour l'imprimé
Ordinateur adapté pour une personne ayant une déficience visuelle.
Personne communiquant avec un téléscripteur (ATS).
Travailleur ayant une déficience auditive, signant le mot « travail »
Vous êtes ici : Accueil > Publications

Publications

Page couverture de la brochure Un avenir sans limites! - La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées.

Un avenir sans limites!
La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées

La formation professionnelle et technique (FPT) permet d’exercer des métiers et des professions offrant des perspectives d’emploi prometteuses. Considérant l’importance pour les personnes handicapées d’avoir accès à ce type de formation, le CAMO pour personnes handicapées a réalisé Pour un avenir sans limites ! La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées, une brochure faisant la promotion de cette filière de formation pour cette clientèle.

La brochure présente des exemples de formations accessibles tout en fournissant de l’information sur les ressources et programmes permettant aux personnes handicapées d’avoir accès à la FPT. Des témoignages d’élèves et d’étudiants handicapés complètent la brochure en y apportant un éclairage concret.

Destiné avant tout aux jeunes du secondaire ayant des limitations fonctionnelles, le contenu de cette brochure peut aussi intéresser toute personne handicapée souhaitant en savoir davantage sur la FPT, que ce soit un adulte sans emploi désirant faire un retour aux études ou un travailleur souhaitant améliorer ses compétences.

Un avenir sans limites!
La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées

INTRODUCTION

Tu es une personne avec un handicap?

Tu te questionnes sur ton avenir professionnel?

Tu te demandes dans quel métier tu pourrais travailler?

As-tu pensé à la Formation professionnelle et technique?

La FPT : UN CHOIX GAGNANT ET ACCESSIBLE... POUR TOI!

Avec près de 300 programmes d’études professionnelles ou techniques, ce n’est pas le choix qui manque en FPT! Ces programmes, reconnus par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) ont été élaborés dans le but de répondre aux besoins des entreprises et des individus.

La formation professionnelle (Diplôme d’études professionnelles – DEP ou Attestation de spécialisation professionnelle – ASP) se donne généralement dans les centres de formation professionnelle (CFP). La durée de formation : une à deux années pour le DEP et quelques mois pour l’ASP.

La formation technique (Diplôme d’études collégiales – DEC) est donnée dans les cégeps. La durée de formation : trois ans.

Véronique Pagé, paralysie cérébrale

« Pour moi, la formation technique répondait à ce que j’étais prête à faire au niveau des études, au degré d’investissement que je pouvais donner. La technique d’éducation spécialisée correspondait à mes aspirations professionnelles et à mon goût d’aider les autres. »

Remonter

La FPT : UN CHOIX... GAGNANT!

Il y a de l’avenir dans les métiers de la FPT! Plus d’une centaine de métiers nécessitant ce type de formation et offrant de bonnes perspectives d’emploi ont été identifiés. Des milliers d’emplois seront disponibles pour les diplômés d’ici 2010. Ces emplois offrent de bons salaires, la moyenne se situant autour de 30 000 $. Te former dans un de ces métiers peut donc grandement contribuer à faciliter ton accès au marché du travail et assurer ton indépendance financière.

Former la relève pour occuper tous ces emplois est un défi important à relever afin d’éviter une pénurie de main-d’œuvre. Les personnes handicapées peuvent aussi contribuer à relever ce défi et profiter des possibilités d’emploi qui se dessinent pour les prochaines années.

Remonter

La FPT : UN CHOIX... ACCESSIBLE!

Suivre une formation professionnelle ou technique quand tu as des incapacités, c’est tout à fait possible! La preuve : partout au Québec, des centaines de jeunes ayant un handicap suivent présentement une telle formation.

Des personnes ayant une déficience visuelle ont choisi d’étudier en...

  • comptabilité
  • secrétariat
  • informatique
  • éducation spécialisée
  • mécanique de protection contre les incendies

D’autres ayant une déficience auditive suivent une formation en...

  • assistance technique en pharmacie
  • ébénisterie
  • génie civil
  • secrétariat
  • boulangerie
  • diététique
  • électromécanique
  • entretien général d’immeubles

Remonter

Pour leur part, des personnes ayant une déficience motrice se retrouvent en...

  • dessin technique
  • régulation de vol
  • gestion de commerce
  • bureautique
  • mécanique de véhicules légers

Enfin, des personnes ayant d’autres limitations, telles que la dyslexie, la dysphasie, des problèmes de santé mentale, etc., sont inscrites en...

  • conduite de machines industrielles
  • secrétariat
  • comptabilité
  • électromécanique des systèmes automatisés
  • cuisine d’établissement

Comme tu peux le constater, les possibilités sont nombreuses et c’est tout à fait possible pour toi de concilier handicap et formation professionnelle ou technique.

Remonter

La FPT : UN CHOIX... POUR TOI!

Trouver un métier qui correspond à la fois à ce que tu as envie de faire et à ce que tu es capable de faire est sûrement possible. Évidemment, le choix d’un métier se fait d’abord selon tes goûts, tes aspirations, tes valeurs et tes intérêts. Tes aptitudes et tes capacités sont aussi à prendre en considération. Il s’agit donc de bien te connaître. Les métiers nommés précédemment ne constituent que des exemples. À toi d’explorer toutes les possibilités!

Pour bien explorer, tu peux rencontrer un conseiller en orientation, consulter des guides sur les carrières ou visiter les sites Web des établissements d’enseignement ou ceux des comités sectoriels de main-d’œuvre. Discutes-en également avec tes parents, tes amis ou tes professeurs. Eux aussi te connaissent bien et peuvent te donner de bons conseils.

Vicky Rodrigue, surdité partielle

« J’ai rencontré une conseillère en orientation qui m’a suggéré de suivre une formation en bureautique. J’avais des craintes à cause de mon problème d’ouïe, mais c’est un choix que je ne regrette pas. Je suis contente d’avoir suivi ce cours. Aujourd’hui, je travaille à la Sûreté du Québec comme agente de bureau.»

Mathieu Legault, surdité

« J’ai choisi d’aller faire un DEP en finition de meubles parce qu’une formation de ce type était plus facile pour moi, qu’elle correspondait à mes goûts et que c’était plus court. Cette formation m’a fait découvrir les meubles et j’ai eu le goût d’aller plus loin, d’en fabriquer, de travailler le bois, d’acquérir plus de connaissances. J’ai donc décidé de poursuivre mes études et je termine en ce moment un DEP en ébénisterie. »

Remonter

DES RESSOURCES POUR TOI!

Tu as besoin d’adaptation pour suivre tes études? Tu as besoin d’aide financière pour payer ces adaptations ou te permettre de subsister durant tes études? Des ressources et des services sont disponibles pour toi!

Sergeline Isidore, basse vision

« Le service d’aide du cégep m’a fourni l’aide dont j’avais besoin : preneur de notes, documents en gros caractères, photocopies agrandies des présentations des professeurs, écran large avec logiciel pour grossir les caractères, etc. Avec ça, je n’ai pas de problème à suivre la formation. »

Gaston Labonté, surdité

« Étant sourd, c’est pas toujours facile de suivre les cours, avec les mots techniques difficiles ou le français. Quand j’ai eu des difficultés, je me suis adressé à la directrice du centre de formation et au personnel. Ils m’aident vraiment, on me donne les explications nécessaires, quand j’en ai besoin, au fur et à mesure. J’ai aussi pu faire des examens de récupération avec le professeur. »

Véronique Pagé, paralysie cérébrale

« Le service d’aide aux étudiants handicapés m’a fourni un gros appui qui a beaucoup facilité mes études. L’équipe du service m’a apporté du support, suggéré des solutions qui ont fait que l’écart entre moi et les autres étudiants sans limitations était moins grand. On ne nous donne pas de privilèges, mais on permet que notre passage au cégep ne soit pas différent de celui des autres étudiants. »

Remonter

DES RESSOURCES AU CFP ET AU CÉGEP

Les centres de formation professionnelle (CFP) et les cégeps peuvent te soutenir de diverses façons, notamment en ce qui concerne tes besoins d’adaptation et de services.

Du côté des CFP, tu peux t’adresser à la direction qui pourra t’aider à obtenir des services adaptés. Elle pourra par exemple t’accompagner pour tes demandes d’aide financière ou sensibiliser le personnel enseignant à tes besoins.

Les cégeps, pour leur part, mettent à ta disposition un répondant de l’intégration des étudiants handicapés qui t’offrira le soutien requis pour l’obtention des adaptations, des ressources et services nécessaires.

Remonter

DES RESSOURCES... FINANCIÈRES

Programme de prêts et bourses

Afin de subvenir à tes besoins, tu peux faire appel au programme de prêts et bourses offert par l’Aide financière aux études (AFE) du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). Si tu es reconnu comme ayant une déficience fonctionnelle majeure, l’aide financière à laquelle tu pourrais avoir droit prendra la forme de bourses (plutôt que la forme de prêts et de bouses comme c’est le cas pour les étudiants sans incapacités).

Tu pourras également avoir la possibilité, si ta situation l’exige, d’étudier à temps partiel tout en étant considéré comme étudiant à temps plein.

Programme d’allocation pour les besoins particuliers

Ce programme de l’AFE peut offrir des allocations pour l’achat de ressources matérielles adaptées ou pour le recours à des services spécialisés (preneurs de notes, interprètes, accompagnateurs, etc.) ainsi qu’à du transport adapté. Pour être admissible à ce programme, tu dois être considéré comme ayant une déficience fonctionnelle majeure ou avoir une autre déficience reconnue.

Remonter

FAIS VITE CONNAÎTRE TES BESOINS!

Peu importe que tu choisisses d’étudier dans un CFP ou au cégep, il est très important de faire connaître tes besoins le plus tôt possible. Dès que tu as ta confirmation d’inscription, entame tes démarches : visite l’établissement, rencontre la direction du CFP ou le répondant du cégep, assure-toi d’avoir les certificats médicaux qui pourraient être nécessaires, fais tes demandes d’aide financière, etc.

Vicky Rodrigue, surdité partielle

« Parce que je voulais tellement réussir, je n’ai pas eu peur de dire aux professeurs que je n’entendais pas. Il ne faut pas avoir peur de parler de ses limitations, ne pas hésiter à faire connaître ses besoins. Si on n’informe pas l’école et les professeurs de notre situation, ça peut compromettre notre réussite. »

Remonter

À TOI DE JOUER!

Avec toutes les informations dont tu disposes, tu peux maintenant passer à l’action! Car les métiers de la formation professionnelle et technique, c’est un choix gagnant et accessible… pour toi!

Véronique Pagé, paralysie cérébralee

« J’encourage les jeunes qui ont des limitations à y aller, même si ça peut demander beaucoup d’efforts, d’énergie et de sacrifices. Je suis très fière d’avoir fait tous ces efforts. D’une certaine façon, j’ouvre le chemin, ça prend des gens qui le font, pour démontrer aux autres qu’ils peuvent le faire aussi. »

Sergeline Isidore, basse visione

« Aux personnes qui ont des limitations, je leur dirais de foncer, c’est possible de faire des études, c’est réalisable! Oui, il faut se battre à l’occasion pour avoir tous les services, on n’a pas tout cuit dans le bec, mais l’aide est disponible. »

Remonter

EN SAVOIR PLUS!

Formations professionnelles ou techniques
disponibles, préalables requis et coordonnées des CFP et des cégeps :
www.inforoutefpt.com

Métiers de la FPT offrant
de bonnes perspectives d’emploi :
www.toutpourreussir.com

Perspectives d’emploi au Québec :
www.emploiquebec.net

Liste et adresses des sites web
des comités sectoriels de main-d’œuvre :
www.emploiquebec.net (section Organisation, puis section Intervention sectorielle)

Aide financière aux études :
www.afe.gouv.qc.ca

Pour plus d’information, communique avec le bureau d’aide financière du CFP ou du cégep. Tu peux aussi contacter l’AFE :

  • Programme de prêts et bourses
    418 643-3750 ou 1 877 643-3750
  • Programme d’allocation pour les besoins particuliers
    418 646-6006 ou 1 866 946 6006

Les répondants dans les cégeps :

Pour les cégeps de l’est du Québec, visite le site Web du Cégep de Saint-Foy au :
www.cegep-ste-foy.qc.ca
(section Services et vie étudiante, puis section Services aux étudiants)

et pour les cégeps de l’ouest du Québec, le Cégep du Vieux-Montréal au :
www.cvm.qc.ca/saide

Site Web

Cette brochure ainsi que de l'information complémentaire sont disponibles sur le site Web du CAMO au : www.camo.qc.ca

Remonter

REMERCIEMENTS

Le CAMO pour personnes handicapées tien à remercier Véronique Pagé, Mathieu Legault, Vicky Rodrigue, Gaston Labonté, Sergeline Isidore et Martin Morin pour les témoignages et la séance photos ainsi que le personnel de l’École des métiers du meuble de Montréal et sa directrice générale, madame Carole Laberge, pour leur précieuse collaboration.

N.B. : L'utilisation du masculin dans cette brochure a pour seul but d’alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes.

Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre
CAMO pour personnes handicapées

55, avenue du Mont-Royal Ouest
Bureau 300, 3e étage
Montréal (Québec) H2T 2S6
Téléphone : (514) 522-3310
Sans frais : 1 888 522-3310
Télécopieur : (514) 522-4708
Téléscripteur : (514) 522-5425
Courriel : camo@camo.qc.ca
Site Internet : www.camo.qc.ca

Le CAMO est un comité pour l’intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées.

Logo Québec.

Avec la participation de :
Emploi-Québec
Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport

ISBN : 978-2-922860-21-4
Disponible sur demande en médias substituts

Remonter

INFORMATIONS ET RESSOURCES COMPLÉMENTAIRES À LA BROCHURE

EXPLOREZ DES MÉTIERS POSSIBLES POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES!

Cette section contient des hyperliens conduisant à des répertoires d’emplois occupés par des personnes handicapées.

Les personnes handicapées occupent une grande variété d’emplois sur le marché du travail. Pour permettre d’avoir un portrait plus précis de cette variété, des répertoires ont été élaborés pour certaines clientèles. Les métiers répertoriés peuvent ainsi servir d’exemples dans un contexte d’orientation professionnelle. Ces répertoires ne sont pas exhaustifs, et ce, dans la mesure où, selon les caractéristiques de la personne, bien d’autres métiers peuvent aussi être accessibles.

Déficience visuelle

Élaboré par la Table de concertation jeunesse en déficience visuelle du Québec, ce répertoire est disponible sur le site Web de la Table au www.aqpehv.qc.ca/docs/Repertoire%20emplois%20deficience%20visuelle.doc.

Le Service spécialisé de main-d’œuvre Horizon-Travail à Montréal a également répertorié les emplois occupés par sa clientèle : www.horizon-travail.org/RÉUSSITES/tabid/64/Default.aspx.

Déficience auditive

Répertoire élaboré à partir des données de l'Enquête sur la formation et l'emploi en déficience auditive au Québec (EFEDA) réalisée par le Centre québécois de la déficience auditive (CQDA): www.camo.qc.ca/documentation/repertoirecqda.php

Remonter

LE CHOIX DE CARRIÈRE CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES

Cette section contient des renseignements utiles afin de tenir compte des caractéristiques spécifiques des personnes handicapées lors de l’orientation professionnelle.

Le choix d’un métier ou d’une profession est une décision importante pouvant se révéler à la fois exaltante et difficile. Avec, d’un côté, les intérêts, les rêves, les désirs de la personne et, de l’autre, les possibilités d’emploi, les préalables de formation, les conditions de travail, etc., ce choix peut s’avérer complexe. Chez les personnes ayant des limitations fonctionnelles, d’autres contraintes peuvent s’ajouter : celles liées à la limitation, mais aussi celles liées à un environnement de travail pouvant entraîner des situations de handicap.

Ces contraintes doivent être prises en considération, mais il n’en demeure pas moins que l’orientation professionnelle d’une personne handicapée repose sur les mêmes principes que celle d’une personne sans limitation. Il s’agit de partir des aspirations, des rêves, des intérêts et de voir comment ceux-ci peuvent s’avérer réalistes en regard des possibilités existantes et des caractéristiques de la personne.

Concilier rêve et réalité

Bien que les possibilités de formation professionnelle et technique (FPT) soient nombreuses, tout n’est pas possible et il faut être réaliste. Comme pour les autres types de formation, l’objectif de la FPT est l’accès au marché du travail. Pour que cet objectif soit atteint et que les espoirs suscités par le choix d’une formation ne se terminent en cul-de-sac, il importe de savoir en quoi consiste ce marché du travail qui ne s’avère pas toujours parfaitement accueillant pour les personnes handicapées. Il ne s’agit pas seulement de préjugés ou de discrimination, mais aussi de conditions de travail, d’accessibilité, de possibilités d’adaptation, de compétitivité, de rendement, etc. Il est donc important que la personne ait une certaine idée de ce qui l’attend, de la réalité du milieu de travail dans laquelle s’exerce la profession ou le métier visé, et ce, afin de maximiser ses chances de réussite.

Par exemple, explorer le terrain afin de vérifier si ses capacités sont compatibles avec le métier souhaité, réaliser des activités lui permettant de développer des compétences, de vérifier ses goûts et ses capacités sont autant de façons de faire un choix éclairé, en se basant sur des expériences vécues.

Remonter

De l'aide disponible

Afin d’y voir plus clair, les personnes handicapées peuvent consulter une conseillère ou un conseiller en orientation (c.o.). Ces derniers sont notamment présents dans le milieu scolaire, dans les centres de réadaptation ou dans les services spécialisés de main-d’œuvre (SSMO).

Un jeune peut consulter le c.o. de son école secondaire et celui-ci pourra même, s’il souhaite s’assurer de la justesse de ses conseils, faire appel aux connaissances plus pointues d’un c.o. oeuvrant dans un centre de réadaptation. Un adulte souhaitant faire une réorientation de carrière pourra quant à lui consulter un c.o. dans un centre d’éducation des adultes, un centre de réadaptation ou un SSMO. Il est aussi possible de consulter un c.o. oeuvrant en pratique privée, moyennant le paiement d’honoraires.

Aussi, pour le jeune toujours aux études, l’équipe de l’école (enseignants, éducateurs, orthopédagogues, etc.) peut l’aider à réfléchir à son projet. L’entourage (parents, amis, etc.) peut aussi être utile pour faire le bilan de ses forces et faiblesses.

Des guides, tel que Le guide Cursus de Septembre Éditeur, peuvent aussi être utiles afin de faire soi-même une démarche d’orientation.

Les conseillers en information scolaire et professionnelle (CISEP) sont également disponibles si on veut en savoir davantage sur les métiers existants, les formations offertes et les possibilités de placement sur le marché du travail. Les CISEP sont présents tant dans le milieu de l’éducation que dans celui de l’emploi (SSMO). Des guides, produits notamment par Septembre Éditeur et Les Éditions Jobboom, fournissent également de l’information sur les diverses carrières disponibles, notamment celles de la FPT. Il est également possible de trouver de l’information sur les métiers et professions en consultant la section IMT en ligne sur le site Web d’Emploi-Québec.

Remonter

Pour en savoir plus

Ordre des conseillers et conseillères en orientation du Québec : www.orientation.qc.ca

Le guide Cursus : www.septembre.com/livres/cursus-experience-orienter-partir-soi-edition-5-5.html

Association québécoise d’information scolaire et professionnelle (AQISEP) : www.aqisep.qc.ca

Guides sur les carrières : Septembre Éditeur (www.septembre.com) et Les Éditions Jobboom (www2.canoe.com/publications/editions/librairie)

Ciblétudes (pour consulter un conseiller en ligne) : www.cibletudes.ca/fra/preparer/explorer/index.shtml

Information sur le marché du travail (IMT) d’Emploi-Québec : http://imt.emploiquebec.net/

Numéro sur l’orientation scolaire et professionnelle des élèves handicapés ou en difficultés du Petit magazine des services éducatifs complémentaires (printemps 2002) : www.mels.gouv.qc.ca/DGFJ/csc/pdf/ orientationscolaire.pdf

Pour trouver un service spécialisé de main-d’œuvre : www.camo.qc.ca/outils/specmainoeuvre.php

Pour trouver un centre de réadaptation : www.camo.qc.ca/outils/centrereadapt.php

Nos remerciements à M. Richard Locas, c.o., chargé d'affaires professionnelles à l'OCCOPPQ, à Mme Chantal Alie et Mme Claudette Levasseur, c.o. au Centre de réadaptation Constance-Lethbridge pour leur aimable collaboration.

Remonter

VOUS ÊTES SANS EMPLOI? AMÉLIOREZ VOS CHANCES D'INTÉGRER LE MARCHÉ DU TRAVAIL GRÂCE À LA FPT!

Cette section présente les possibilités offertes par Emploi-Québec aux personnes sans emploi de se former dans un métier de la filière FPT. De l’information concernant l’existence de formations adaptées destinées spécifiquement aux personnes handicapées sans emploi est aussi disponible dans cette section.

L’aide offerte par Emploi-Québec

Mesure de formation (MFOR)

Les personnes handicapées sans emploi et ne fréquentant plus le réseau scolaire peuvent, sous certaines conditions, s’inscrire à un programme de formation professionnelle ou technique, tout en recevant de l’aide financière supplémentaire de la part d’Emploi-Québec.

La mesure de Formation de la main d’œuvre (MFOR) est destinée à la clientèle d’Emploi-Québec pour laquelle une formation permettrait de développer les compétences nécessaires à son intégration en emploi. Les personnes inscrites à ces formations peuvent bénéficier d’une allocation d’aide à l’emploi. Pour plus d’information, consultez le lien suivant : http://emploiquebec.net/individus/emploi/formation.asp.

Afin de leur permettre d’accueillir des personnes handicapées bénéficiant de cette mesure, les établissements d’enseignement peuvent recevoir, à titre de frais généraux, une aide financière maximale de 10 000 $ par participant. Cette aide financière permet de défrayer les coûts pour :

  • l’adaptation des équipements;
  • l’adaptation du mobilier;
  • l’adaptation des moyens de communication;
  • les services d’un interprète;
  • les services d’un accompagnateur;
  • les services d’un preneur de notes.

Cette aide financière remplace celle versée par l’Aide financière aux études (AFE) dans la mesure où les personnes qui participent aux formations financées par Emploi-Québec n’ont pas accès aux programmes de l’AFE.

Pour bénéficier de cette aide financière, les personnes doivent signaler leurs besoins d’adaptation ou de services à leur agent d’Emploi-Québec. Voir la page suivante pour plus d'information sur cette aide financière http://www.mess.gouv.qc.ca/regles-normatives/g-administration/22-PAAS/22.05.03.html

Remonter

Programme Réussir

Les personnes handicapées prestataires de l'aide de dernier recours et ayant le statut de contraintes sévères à l'emploi peuvent faire appel au programme Réussir si elles souhaitent faire des études en formation professionnelle ou au niveau postsecondaire. Ce programme leur permet d'avoir accès aux programmes de prêts et bourses de l'Aide financière aux études tout en conservant leur statut de prestataires de l'aide de dernier recours. Pour plus d'information sur le programme Réussir ainsi que les conditions d'admissibilité, consultez la page suivante :www.mess.gouv.qc.ca/solidarite-sociale/programmes-mesures/reussir

Formations adaptées

Il existe également, dans certaines régions du Québec, des programmes de formation professionnelle adaptée s’adressant spécifiquement à une clientèle présentant des limitations fonctionnelles. Ces programmes, financés dans le cadre de la MFOR d’Emploi-Québec, sont généralement offerts par des organismes ayant comme mission l’intégration au marché du travail des personnes handicapées.

L’offre de formations adaptées du Service de développement de l’employabilité de la Montérégie inc. (www.sdem-semo.org) en est un bon exemple. Afin de savoir si de telles formations sont disponibles dans votre région, adressez-vous à votre Centre local d’emploi (CLE).

LA FORMATION CONTINUE ET LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

Cette section présente des renseignements utiles aux travailleurs handicapés afin de favoriser leur accès à la formation continue : Programme d’apprentissage en milieu de travail, ressources financières pour la formation des travailleurs handicapés, etc.

Les travailleurs handicapés peuvent bénéficier de différents programmes leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences ou d’obtenir un financement relatif aux adaptations nécessaires pour assurer leur participation à des activités de formation.

Remonter

Le Programme d'apprentissage en milieu de travail (PAMT)

Un travailleur handicapé peut se former dans un métier lié à la formation professionnelle ou technique par le biais du Programme d’apprentissage en milieu de travail (PAMT). Géré par Emploi-Québec, ce programme permet l’apprentissage d’un métier selon la formule du compagnonnage : un travailleur d’expérience (le compagnon) enseigne le métier à l’apprenti dans le cadre de son travail.

Plus d’une cinquantaine de métiers sont disponibles par le biais de ce programme. Pour obtenir plus d’information, consultez la page suivante : http://emploiquebec.net/guide_qualif/apprentissage-qualification/apprentissage-travail/index.asp.

Aussi, en 2004, le CAMO pour personnes handicapées a produit un avis sur ce programme : L'accès des travailleuses et travailleurs handicapés au programme d'apprentissage en milieu de travail (PAMT). Ce document est disponible au www.camo.qc.ca/documentation/accestravail.php.

Remonter

La Loi du 1 %

Pour une entreprise, il peut être nécessaire de mettre en place des mesures d’accommodement afin d’assurer à leurs employés handicapés l’accès aux activités de formation continue offertes par l’entreprise. Ces mesures peuvent entraîner des frais plus ou moins importants. Pour les entreprises admissibles, il est possible d’inclure certaines de ces dépenses dans le calcul des dépenses admissibles dans le cadre de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre, souvent appelée Loi du 1 % (www.emploiquebec.net/entreprises/formation/loi-competences/index.asp).

À ce sujet, le CAMO a produit un guide sur les dépenses admissibles pour l’adaptation des activités de formation. Ce guide est disponible au www.camo.qc.ca/documentation/phform.php.

Remonter

Le Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'oeuvre

D’autre part, si elles sont admissibles, les entreprises peuvent obtenir de l’aide financière pour le financement d’activités de formation en faisant appel au Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (www.emploiquebec.net/entreprises/formation/loi-competences/fonds-national.asp).

En plus de financer des activités de formation, le Fonds, géré par Emploi-Québec, met aussi à la disposition des entreprises un financement relatif à l’adaptation de matériel ou de contenu pédagogique pour des personnes handicapées en emploi. Les détails des différents programmes de financement disponibles dans le cadre du Fonds peuvent être consultés sur le site Web d’Emploi-Québec au www.emploiquebec.net/entreprises/formation/loi-competences/subventions/index.asp).

Remonter

LIENS D'INTÉRÊT

Remonter

Plage tactile (afficheur braille) pour usage de l'ordinateur (déficience visuelle).

Table des matières du document

Autres publications

Ajuster la taille du texte (2)

  • Redimensionner le texte à 75%
  • Redimensionner le texte à 90%
  • Redimensionner le texte à 100%
  • Redimensionner le texte à 115%
  • Redimensionner le texte à 125%
Capsules LSQ (langue des signes québécoise) Offres d'emploi de nos partenaires
Je soutiens le CAMO PH

Votre navigation

La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du
Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées.

Commission des partenaires du marché du travail.

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.