La mise en page du site vous semble bizarre ? Découvrez pourquoi en cliquant ici.

Logo du CAMO pour personnes handicapées

La compétence au-delà de la différence

logo du CAMO adapté pour l'imprimé
Réunion à laquelle participent des personnes handicapées et des interprètes en langue des signes.
Ordinateur adapté pour une personne ayant une déficience visuelle.
M. Pominville, journalier chez Geneka Biotechnologie.
Vous êtes ici : Accueil > Publications

Publications

Résumé de l'avis du comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées

Pour le CAMO, l'augmentation de la présence des personnes handicapées sur le marché du travail et leur maintien dans des emplois de qualité passent par l'acquisition d'une formation qualifiante, transférable et reconnue par les employeurs. L'approche mise de l'avant par le Programme d'apprentissage en milieu de travail (PAMT) apparaît au CAMO comme un mode d'apprentissage et de reconnaissance des compétences à privilégier. La formule du compagnonnage permet d'apporter un support individuel et un soutien professionnel supplémentaires aux personnes handicapées; cet accompagnement constitue, à notre avis, une forme d'adaptation souvent nécessaire au développement des compétences professionnelles de notre clientèle. De plus, le fait d'effectuer l'apprentissage d'un métier en entreprise, dans un contexte de travail réel, semble davantage lui convenir et lui assurer de meilleures chances de réussite.

Le CAMO pour personnes handicapées désire, par le présent avis, sensibiliser la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) au rôle que peut jouer le PAMT dans l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées en formulant un certain nombre de recommandations.

Ces recommandations s'articulent principalement autour de quatre thèmes :

1. La formation des compagnons

L'intervention du compagnon auprès d'une personne handicapée implique des habiletés et des attitudes particulières qui faciliteront le transfert de ses compétences ainsi que l'intégration de ce nouvel apprenti dans le milieu de travail. Le compagnon doit donc être bien informé des réalités que vivent les personnes handicapées ainsi que des éléments à prendre en considération pour favoriser un bon climat d'apprentissage.

Pour ce faire :

  • voir à l'intégration d'un volet « personne handicapée » dans la formation dispensée au compagnon pour rehausser les compétences de celui-ci et rendre ses interventions davantage compatibles avec les besoins et les particularités des apprentis handicapés;
  • à cet effet, s'inspirer des ateliers sur les personnes handicapées développés par Emploi-Québec pour ses agents dans les Centres locaux d'emploi (CLE) ou utiliser le cadre de référence pour l'élaboration d'activités de formation produit par le CAMO pour le développement d'activités de formation (Les personnes handicapées et l'emploi. Cadre de référence pour l'élaboration d'activités de formation).

Remonter

2. Le choix des métiers

Les personnes handicapées ont un niveau de scolarisation plutôt bas et peuvent avoir des lacunes au plan des compétences de base. Leurs intérêts, ainsi que les possibilités de formation et de placement, s'orientent donc souvent vers des métiers semi-spécialisés.

À cet égard, il faudrait inclure davantage de métiers semi-spécialisés dans l'éventail déjà offert dans le cadre du PAMT pour permettre aux clientèles trop souvent exclues du marché du travail, dont les personnes handicapées, d'intégrer le marché du travail régulier et de participer activement au développement de notre activité économique.

Remonter

3. La durée de l'apprentissage

Le PAMT offre une certaine souplesse pour ce qui est du rythme d'apprentissage et permet une variation dans la durée de la formation.

Il est important que cette variation de la durée demeure possible car elle permet d'adapter la durée de l'apprentissage en fonction des besoins des personnes, qu'elles soient handicapées ou non. Cette possibilité permet de tenir compte des compétences acquises et du rythme d'apprentissage des personnes qui s'inscrivent au programme.

Remonter

4. Les données disponibles sur la participation au PAMT

Les outils de collecte de statistiques actuellement utilisés pour le PAMT ne permettent pas de quantifier la participation des personnes handicapées au programme. La possibilité de colliger une telle information est importante afin de mesurer la participation de cette clientèle au PAMT, d'en suivre l'évolution et, le cas échéant, de procéder à des ajustements.

Travailleur ayant une déficience auditive, signant le mot « travail »

Table des matières du document

Autres publications

Ajuster la taille du texte (2)

  • Redimensionner le texte à 75%
  • Redimensionner le texte à 90%
  • Redimensionner le texte à 100%
  • Redimensionner le texte à 115%
  • Redimensionner le texte à 125%
Capsules LSQ (langue des signes québécoise) Offres d'emploi de nos partenaires
Je soutiens le CAMO PH

Votre navigation

La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du
Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées.

Commission des partenaires du marché du travail.

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.