La mise en page du site vous semble bizarre ? Découvrez pourquoi en cliquant ici.

Logo du CAMO pour personnes handicapées

La compétence au-delà de la différence

logo du CAMO adapté pour l'imprimé
Plage tactile (afficheur braille) pour usage de l'ordinateur (déficience visuelle).
Réunion à laquelle participent des personnes handicapées et des interprètes en langue des signes.
Personne communiquant avec un téléscripteur (ATS).

Vous êtes ici : Accueil > Emplois et formation > Nouvelles technologies et accessibilité > Colloque 2000

Emploi et formation : NTIC et accessibilité

Colloque 2000 : Introduction

L'essor des NTIC (nouvelles technologies de l'information et des communications) conditionne, depuis la dernière décennie, le développement de nombreux produits technologiques en usage dans les milieux de travail et de l'éducation et, de plus en plus, dans les domiciles. Les personnes handicapées se voient offrir des solutions technologiques de plus en plus performantes pour leur permettre d'accéder à une plus grande autonomie. En effet, les NTIC laissent entrevoir de nouvelles possibilités pour, entre autres, permettre l'adaptation de la formation et favoriser l'insertion et le maintien en emploi des personnes handicapées.

Au Québec, comme ailleurs au Canada et dans le monde, de nombreux acteurs sont interpellés par les obstacles que posent et les solutions qu'offrent les NTIC aux personnes handicapées.

Le Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre pour personnes handicapées (CAMO) est impliqué activement dans le dossier des NTIC et ce, depuis janvier 2000. Ainsi, le CAMO, appuyé par un comité des partenaires, a organisé un colloque sur l'impact des NTIC sur l'intégration des personnes handicapées. Sous le thème Pour une technologie branchée sur la diversité, ce symposium a réuni dans la ville de Laval, au Québec, les 2 et 3 octobre 2000, environ 150 participants et une quarantaine de conférenciers provenant du Québec, du Canada, des États-Unis, de l'Europe et de la Nouvelle-Zélande.

Ce colloque a permis aux participants de s'informer et d'échanger sur l'impact des NTIC en matière de réglementation, de recherche, d'expérimentation, de formation, d'intégration et de maintien en emploi des personnes handicapées, ainsi que sur la situation actuelle et les enjeux nationaux et internationaux dans ce domaine.

Ainsi, les discussions entamées lors de ce colloque ont fait ressortir un certain nombre de constats importants. Ce qui suit est une synthèse des comptes rendus des ateliers, du forum et de la plénière de clôture desquels se dégagent des pistes d'action, des perspectives pour l'avenir. Nous y avons consigné les principales préoccupations et principaux thèmes soulevés par les participants lors du colloque, soit la recherche, le développement et le marché des produits adaptés, le rôle des gouvernements, les sites Internet, la coopération internationale en recherche, le milieu professionnel, la formation ainsi que l'importance d'une intervention structurée.

Il est important de souligner que ce colloque sur les NTIC et leur impact sur l'intégration des personnes handicapées a permis de mettre en relief certaines problématiques liées à l'accessibilité de base préalable aux NTIC, c'est-à-dire l'accès aux services de base (par exemple, le transport adapté, l'interprétariat pour les personnes ayant une déficience auditive, etc.), à la scolarisation, à la formation de base aux nouvelles technologies, à l'emploi, mais également les situations de pauvreté, d'analphabétisme, de non-reconnaissance de leurs droits que vivent les personnes handicapées.

Ces problématiques de base qui n'ont pas encore été résolues pour plusieurs personnes ne permettent pas à celles-ci d'être des acteurs, ou même des utilisateurs, mais seulement des spectateurs du développement des nouvelles technologies. Les NTIC sont des outils au service de quelque chose, elles ne sont pas une fin en soi.

Enfin, les pistes qui suivent sont une expression générale des avenues et perspectives que les participants ont abordées lors du colloque. Elles n'ont cependant pas la prétention de tout dire.

Remonter

Travailleur ayant une déficience auditive, signant le mot « travail »

Ajuster la taille du texte (2)

  • Redimensionner le texte à 75%
  • Redimensionner le texte à 90%
  • Redimensionner le texte à 100%
  • Redimensionner le texte à 115%
  • Redimensionner le texte à 125%
Capsules LSQ (langue des signes québécoise) Offres d'emploi de nos partenaires

Votre navigation

La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du
Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées.

Commission des partenaires du marché du travail.

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.