La mise en page du site vous semble bizarre ? Découvrez pourquoi en cliquant ici.

Logo du CAMO pour personnes handicapées

La compétence au-delà de la différence

logo du CAMO adapté pour l'imprimé
Plage tactile (afficheur braille) pour usage de l'ordinateur (déficience visuelle).
Personne communiquant avec un téléscripteur (ATS).
Ordinateur adapté pour une personne ayant une déficience visuelle.

Vous êtes ici : Accueil > Emplois et formation > Nouvelles technologies et accessibilité > Activités

Emploi et formation : NTIC et accessibilité

Les documents PDF et l'accessibilité pour les personnes handicapées

Catherine Roy, Conseillère
CAMO pour personnes handicapées
www.camo.qc.ca/ntic/
camo@camo.qc.ca

I- Introduction

L'accès aux technologies de l'information pour les personnes handicapées est une nouvelle problématique au Québec. Nombreuses sont les personnes engagées dans le développement des technologies ou dans leur implantation qui connaissent peu ou pas du tout les critères techniques nécessaires pour assurer aux personnes handicapées l'accès et l'utilisation de ces contenus technologiques.

En ce qui a trait au format PDF, les enjeux sont importants pour les Québécoises et Québécois handicapés. En effet, ce format est de plus en plus utilisé pour publier des documents électroniques sur le Web, particulièrement sur les sites gouvernementaux, et les critères techniques concernant l'accès aux fichiers PDF ne sont généralement pas connus. C'est pour cette raison que le Comité d'adaptation de la main-d'œuvre (CAMO) pour personnes handicapées a jugé important de préparer ce document d'information. Celui-ci ne prétend pas répondre à toutes les questions sur le sujet mais vise plutôt à servir d'introduction aux notions de base et à proposer des ressources utiles.

Il importe de souligner que la question du PDF est plutôt délicate au sein de la communauté internationale des personnes handicapées. Il n'y a pas nécessairement de consensus chez les acteurs engagés au niveau de l'accessibilité des technologies de l'information quant à l'utilisation de ce format, sauf en ce qui concerne l'importance de fournir une version équivalente dans un autre format, préférablement en HTML. Cela est compréhensible lorsque l'on considère que le PDF, malgré les améliorations récentes apportées par Adobe, exclut encore beaucoup d'utilisateurs handicapés. Le HTML est le format qui offre les meilleures possibilités d'adaptation et les notions d'accessibilité ainsi que les techniques qui lui sont associées sont plus faciles à apprendre et à implanter.

En dépit de tout cela, il est clair que les gens n'arrêteront pas d'utiliser le format PDF du jour au lendemain. Au contraire, on peut facilement s'attendre à ce que ce format soit de plus en plus répandu. Dans cette optique, nous souhaitons informer les développeurs sur l'impact de leurs choix et leur fournir des outils pour améliorer l'accessibilité des contenus élaborés en format PDF.

La majorité des informations que l'on retrouve dans le présent document est tirée du document «  How to create accessible Acrobat PDF files  », document technique élaboré par l'organisme américain WebAim. WebAim a gracieusement permis au CAMO pour personnes handicapées de traduire ce matériel et d'en faire la diffusion.

II- Considérations générales

Lorsque l'on parle de l'accessibilité de Adobe Acrobat ou des fichiers PDF, on se réfère habituellement à l'accessibilité de Acrobat pour les lecteurs d'écran. Notons toutefois que l'incapacité visuelle n'est pas la seule limitation dont il faut tenir compte lorsque l'on développe du contenu électronique. Les personnes ayant des limitations fonctionnelles auxquelles nous devons également penser ont des incapacités motrice, auditive ou cognitive. Il est important de se souvenir aussi que ce ne sont pas toutes les déficiences visuelles qui conduisent à une perte totale de la vue. Les personnes avec une basse vision ou une déficience visuelle partielle ont également leurs particularités. Examinons rapidement comment rendre un document PDF le plus accessible possible aux personnes ayant divers types d'incapacité.

Incapacité motrice

S'assurer que les zones sensibles (« hot-spots ») ne soient pas trop petites. Bien entendu, la signification de « pas trop petites » est relative et il est vrai que les utilisateurs peuvent agrandir le document, agrandissant ainsi la zone sensible, mais il est utile de faire preuve d'un bon jugement. Plus le lien est petit, plus il sera difficile pour une personne limitée au niveau de la précision du mouvement de cliquer sur ce lien.

Incapacité auditive

Fournir des transcriptions pour le contenu multimédia. Si l'on incorpore des objets multimédias avec l'utilisation du son dans un fichier PDF sans une transcription du contenu audio en question, les personnes ayant une déficience auditive n'auront pas accès à ce contenu.

Fournir le sous-titrage pour le contenu vidéo. Les personnes sourdes ont besoin de sous-titres si la vidéo n'est pas compréhensible lorsqu'il n'y a pas de son.

Incapacité cognitive

Utiliser un langage simple et clair. En d'autres termes, écrivez bien. Mieux vous écrivez, mieux vous êtes compris.

Fournir un document accessible aux lecteurs d'écran. Ce ne sont pas toutes les personnes ayant une incapacité cognitive qui utilisent des lecteurs d'écran, mais pour certaines, c'est un moyen bénéfique.

Incapacité visuelle partielle

S'assurer qu'il y a suffisamment de contrastes.

S'assurer que toute information transmise par la couleur le soit également par un autre moyen lorsque la couleur n'est pas perceptible. Par exemple, on pourrait utiliser un astérisque ou un autre indice textuel en plus de la couleur pour transmettre l'information.

Incapacité visuelle sévère et accessibilité pour les lecteurs d'écran

Examinons maintenant comment améliorer l'accessibilité des fichiers PDF pour les lecteurs d'écran. Avant la distribution de Acrobat 5.0, il n'était même pas possible d'aborder ce sujet. Ces documents n'étaient tout simplement pas accessibles aux lecteurs d'écran. Il est maintenant possible d'exposer le texte dans les fichiers PDF à certains lecteurs d'écran ..., mais ce n'est pas la fin de l'histoire.

Adobe n'a pas soudainement créé un produit miracle qui élimine toutes les erreurs d'accessibilité. Tout comme dans le cas du HTML, les fichiers PDF doivent avoir été créés avec un soucis concernant l'accessibilité dès le départ. Sinon, ces documents seront presque aussi inaccessibles qu'avant l'arrivée de Acrobat 5.0. La mauvaise nouvelle : il est habituellement plus exigeant d'améliorer l'accessibilité d'un fichier PDF que d'un document HTML. Toutefois, cela demeure possible.

Dans la section suivante, nous passerons en revue les différentes méthodes. Il est important de retenir que l'accessibilité du PDF aux lecteurs d'écran repose sur les conditions suivantes :

Conditions exigées pour le document
  • Le document doit contenir du vrai texte.
  • Le document doit être en format PDF balisé. *
  • Le document doit être balisé pour l'accessibilité. *

* Seulement disponible avec la version complète de Acrobat 5.0 ou supérieur.

Conditions exigées de l'utilisateur
  • L'utilisateur doit avoir un des deux lecteurs d'écran suivants : les versions les plus récentes de JAWS ou la dernière version de Windows Eyes (note : ces produits ne fonctionnent que sur Windows).
  • L'utilisateur doit avoir Acrobat 5.x.

III- Précisions sur ce que les développeurs doivent faire

Règle 1 : le document doit contenir du vrai texte

Plus que de simples documents, les fichiers PDF sont des bits d'information qui indiquent à l'imprimante de quelle façon imprimer la ou les pages. Le format est une représentation graphique de l'information. Au fil du temps, Acrobat a incorporé d'autres fonctionnalités associées aux documents électroniques. Acrobat peut maintenant permettre l'accès au texte à l'intérieur des fichiers PDF pour certains lecteurs d'écran.

Les deux types de documents PDF les plus répandus sont :

  • du texte numérisé;
  • des fichiers textes (provenant de logiciels de traitement de texte ou de mise en page, etc.) qui ont été convertis en fichiers PDF.

Si votre document PDF a été directement converti à partir d'un document créé avec un logiciel de traitement de texte, vous avez rencontré l'exigence de cette règle, votre document contient du vrai texte. Si toutefois il s'agit de texte numérisé, votre document est inaccessible aux lecteurs d'écran.

Comme vous l'aurez sûrement deviné, le texte numérisé est plutôt inutile aux personnes aveugles. Vous pourriez peut-être créer un équivalent textuel (attribut alt)* pour une page entière de texte numérisé, mais cela représenterait une somme considérable de travail et constituerait certainement un abus du concept d'équivalent textuel. Une solution plus pratique pour les documents PDF numérisés existants serait d'utiliser un programme de reconnaissance optique de caractères (Optical Character Recognition - OCR) pour convertir l'image en vrai texte. Adobe fournit un utilitaire OCR (« utility ») avec la version complète de Acrobat (non disponible avec la version gratuite).

Bref, il n'y a aucune manière de contourner cette règle : pour rendre un document PDF accessible aux lecteurs d'écran, il doit contenir du vrai texte.

* L'attribut alt sert à fournir une description textuelle de l'image. Sans cet attribut, la technologie d'adaptation ne pourra que transmettre le nom du fichier de l'image (par exemple, « collection_photo14.jpg »). La qualité de la description est importante pour bien représenter l'information transmise par l'image; ainsi des mots ou des expressions telles que « photo », « image », « cliquez ici ! », etc., sont à proscrire puisqu'elles manquent généralement de signification. Notez que ce ne sont pas tous les éléments graphiques qui nécessitent une description, cela dépend de leur fonction et de l'information qu'ils transmettent; certaines images sont purement décoratives et n'ont aucune valeur informative. Pour en savoir plus sur les équivalents textuels et leurs différentes utilisations, il est conseillé de consulter les lignes directrices et techniques élaborées par le Web Accessibility Initiative du W3C. De plus, on peut consulter la formation en ligne élaborée par le CAMO pour personnes handicapées (voir Références et ressources à la fin du présent document).

Règle 2 : le document doit être en format PDF balisé

Certains documents PDF, c'est-à-dire simples, linéaires et « sans dentelles » sont accessibles à certains lecteurs d'écran même si le balisage PDF n'est pas utilisé. Cependant, honnêtement, si votre document est si simple, il y a lieu de se demander pourquoi il serait nécessaire d'utiliser le format PDF. Le HTML serait probablement amplement suffisant et plus facile pour vos utilisateurs et surtout pour ceux qui ont une incapacité. Pour des documents plus complexes et plus volumineux, la plupart des documents PDF devront être en format PDF balisé pour être accessibles. Il y a trois façons de générer du PDF balisé :

  • utiliser un produit Microsoft Office pour générer le document et le convertir ensuite en PDF;
  • utiliser le plugiciel (« plug-in ») « Make Accessible » pour les documents PDF existants;
  • la façon la plus difficile : créer les balises vous-même.
Avec un produit Microsoft Office

Adobe supporte la conversion de documents Microsoft Office directement en format PDF balisé. Si vous utilisez un produit autre que Microsoft Office, vous devrez alors utiliser une des deux méthodes suivantes.

Utiliser le plugiciel « Make Accessible »

Ce plugiciel n'est peut-être pas installé avec votre version de Acrobat. Dans ce cas, vous pouvez le télécharger sur le site de Adobe. Il est facile à utiliser. Vous ouvrez le fichier et choisissez la fonction « Document | Make Accessible ». Après avoir exécuté un petit script, le plugiciel a terminé sa fonction. Toutefois, pour vous, ce n'est que le début (voir règle 3).

La façon la plus difficile : créer les balises vous-même

Ceci n'est pas nécessairement la première chose que vous voudrez faire, surtout si l'accessibilité du format PDF est un nouveau sujet pour vous. Si et quand vous serez rendu à ce niveau, il sera utile de consulter les ressources Adobe énumérées dans la section Références et ressources du présent document.

Règle 3 : le document doit être balisé pour l'accessibilité

Est-ce que cela vous semble familier? Tout comme il est nécessaire que le HTML contienne des balises en matière d'accessibilité, cela est également nécessaire pour les fichiers PDF. Même s'il contient du vrai texte et que le document est en format PDF balisé, cela est plutôt inutile s'il n'est pas bien balisé.

Avec Microsoft Office

Important - Lors de la conversion à partir de Microsoft Office, seuls les documents Office bien balisés produiront des fichiers PDF bien balisés!

Cela signifie que vous devez utiliser de vrais en-têtes (pas seulement de plus gros caractères en gras ou en italique), de vraies puces, listes numérotées et autres balises de structure dans le document Office initial. Si vous ne le faites pas, aucune balise spéciale ne sera créée lorsque le document sera converti en PDF. Ces balises de structure sont importantes puisqu'elles permettent aux personnes qui utilisent un lecteur d'écran de s'orienter dans le document et d'en avoir une vue d'ensemble.

Pour beaucoup de gens, cela signifie devoir apprendre à utiliser les éléments de structure dans Word puisque plusieurs d'entre nous ne prenons pas le temps de nous soucier des options de « style » comprises dans les logiciels de traitement de texte. Notre attention est plutôt portée vers l'aspect visuel. Cette situation doit évoluer afin de rendre le contenu accessible et utilisable pour les lecteurs d'écran.

Important - Vous devez ajouter l'équivalent textuel pour les images à même le document Office afin que l'équivalent textuel soit converti dans le fichier PDF. Par exemple, dans Windows Word XP, cliquez sur l'image avec le bouton droit de la souris pour afficher le menu contextuel, sélectionnez « format de l'image » puis l'onglet « Web » pour ensuite entrer le texte alternatif. D'autres versions de Word ont une fonctionnalité similaire.

Avec le plugiciel « Make Accessible »

Important - Vous devez retoucher le fichier, sinon vous êtes loin du but dans la plupart des cas.

Il serait agréable que ce plugiciel reconnaisse toujours les en-têtes d'un document, même dans le cas où l'auteur a utilisé seulement du texte en gras par exemple, mais ce n'est pas le cas. Il serait agréable aussi si le plugiciel pouvait ajouter automatiquement les équivalents textuels pour toutes les images mais cela non plus n'est pas possible. Vous devez faire ces choses vous-même. Cela constitue l'étape la plus difficile.

Vous devez alors accéder aux balises « Windows | Tags » à l'intérieur des menus Acrobat. Une fenêtre s'affichera alors dans laquelle seront énumérées, de façon hiérarchique dans une arborescence, toutes les balises contenues dans le document. Vous reconnaîtrez peut-être certaines balises, telles <p> et <table>, mais d'autres vous seront inconnues. Vous devrez probablement corriger certaines de ces balises en les convertissant pour <p>, <h1>, etc., ou la balise quelconque appropriée. Généralement, il faut du temps pour se familiariser avec cette interface et c'est loin d'être aussi facile que de travailler avec le HTML et un éditeur texte mais c'est possible. Planifiez du temps pour apprendre à manipuler les noms, ordres et contenus de ces balises. Consultez aussi les ressources fournies par Adobe (voir Références et ressources à la fin du présent document).

Lignes directrices pour toutes les incapacités

Voici quelques lignes directrices qui s'appliquent tant aux fichiers PDF qu'aux fichiers HTML :

  • fournir du texte pour tout élément non textuel qui transmet de l'information;
  • s'assurer que toute information transmise par la couleur le soit également par un autre moyen lorsque la couleur n'est pas perceptible;
  • utiliser un langage clair et simple;
  • pour les tableaux de données, identifier les en-têtes de colonnes et de lignes;
  • associer les cellules de données avec leurs en-têtes;
  • fournir des transcriptions pour tout contenu multimédia;
  • fournir le sous-titrage pour les vidéos;
  • utiliser les entêtes et autres balises de structure;
  • éviter l'oscillation;
  • bien identifier la cible de chaque lien;
  • placer les étiquettes de formulaires avec leur contrôle
  • spécifier la forme longue de chaque abréviation ou acronyme dans le document là où il apparaît pour la première fois.

Si vous ne respectez pas l'ensemble de ces principes, vous risquez de créer des problèmes.

IV- Conclusion

Il est heureux que Adobe ait fait des efforts pour améliorer l'accessibilité des fichiers PDF pour les utilisateurs de lecteurs d'écran. Rappelez-vous toutefois que seulement deux des lecteurs d'écran présentement sur le marché supportent les fonctionnalités en matière d'accessibilité du format PDF. Les personnes qui utilisent d'autres lecteurs d'écran sont donc exclues. Il est toujours préférable de fournir une version HTML en plus d'une version PDF, même si cette dernière a été créée en tenant compte de l'accessibilité dès le départ.

V- Remerciements

Paul Bohman
WebAim
www.webaim.org/
paulb@cpd2.usu.edu

Jean-Marie D'Amour
Institut Nazareth et Louis-Braille
www.inlb.qc.ca/
jmdamour@inlb.qc.ca

VI- Références et ressources

Logo du CAMO pour personnes handicapées

55, avenue du Mont-Royal Ouest
Bureau 1000, 10e étage
Montréal (Québec) H2T 2S6
Téléphone : (514) 522-3310
Sans frais : 1 888 522-3310
Télécopieur : (514) 522-4708
Téléscripteur : (514) 522-5425
Courriel : camo@camo.qc.ca
Site Web : www.camo.qc.ca

Cette publication a été réalisée grâce à l'aide financière d'Emploi-Québec.

Logo d'Emploi Québec.

Remonter

Travailleur ayant une déficience auditive, signant le mot « travail »
Logo NTIC

Nouvelles technologies et accessibilité

Ajuster la taille du texte (2)

  • Redimensionner le texte à 75%
  • Redimensionner le texte à 90%
  • Redimensionner le texte à 100%
  • Redimensionner le texte à 115%
  • Redimensionner le texte à 125%
Capsules LSQ (langue des signes québécoise) Offres d'emploi de nos partenaires

Votre navigation

La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du
Comité d'adaptation de la main-d'oeuvre (CAMO) pour personnes handicapées.

Commission des partenaires du marché du travail.

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.